L’assurance des professionnels. Pourquoi ? Comment ?

Quelle que soit votre activité professionnelle, il y a toujours des risques auxquels vous devez faire face. Il se pourrait que ce soit en rapport avec la sécurité au travail, un risque financier ou la possibilité de créer des préjudices à une tierce personne. Quand un sinistre se présente dans le cadre de votre travail, le dédommagement peut ruiner votre entreprise ou vous exposer à un licenciement. Pour y faire, il existe des contrats d’assurance professionnelle dont certains sont obligatoires. Les détails.

Qu’est-ce qu’une assurance professionnelle ?

Comme son nom l’indique, une assurance professionnelle est une garantie face aux risques auxquels peuvent être exposés les biens et les préposés sous la responsabilité de l’assuré. La souscription à un contrat d’assurance professionnelle est obligatoire. Ainsi, un professionnel doit au moins avoir souscrit un contrat d’assurance responsabilité civile. C’est la garantie minimum qui couvre les préjudices corporels ou matériels causés à un tiers par l’assuré, ses employés ou les matériels sous sa responsabilité. Il existe aussi d’autres garanties qu’il peut souscrire comme l’assurance incendie, l’assurance en cas de dégâts des eaux, l’assurance vol, l’assurance bris des glaces ou encore l’assurance de prêt. La plupart de ces garanties peuvent être regroupées autour d’un seul contrat, on parle alors de contrat d’assurance multirisques.

Assurance professionnelle obligatoire : pour qui ?

Souscrire un contrat d’assurance professionnelle responsabilité civile est obligatoire pour tous ceux qui ont une activité professionnelle réglementées. C’est le cas notamment des professionnels de santé, des experts-comptables, des professionnels du bâtiment, des professionnels du droit ou encore des courtiers d’assurance. Il existe par la suite d’autres garanties qui peuvent aussi être obligatoires ou recommandées selon le domaine où vous évoluez. Le choix des garanties à souscrire dans le cadre d’une assurance professionnelle varie en fonction de l’activité de l’entreprise. Si un sinistre se produit, les garanties ne sont pas automatiques mais dépendent du contenu de la police d’assurance. Aussi, il est important de bien lire les conditions générales ainsi que les conditions particulières de votre contrat d’assurance professionnelle. Il faut aussi faire le point sur les risques auxquels vous pouvez vous exposer dans le cadre de vos activités.